(You can choose or or both)

Tuesday, April 10, 2018

Jordan Peterson

Les gens trouvent frustrant qu'il "ne dira pas" s'il croit en un Dieu transcendant littéral; s'il y a une réalité métaphysique au-delà de la matière; s'il croit en un vrai Jésus crucifié et ressuscité.

Lorsqu'on lui demande, il dit qu'il n'aime pas la question, parce que pour l'un c'est l'affaire de personne, et pour deux, c'est une tentative de l'enfermer. Je suis de plus en plus sensible à cet argument.

Dans d'autres endroits, il a dit : "Je vis comme si c'était vrai", et "ce que vous croyez vraiment est révélé par ce que vous faites, et non par ce que vous dites que vous croyez". Je ne veux pas mettre ces deux affirmations ensemble et en déduire qu'il s'agit d'un message caché et que oui, il est "l'un des nôtres", parce que je pense que ce serait précisément l'enfermement dont il parle.

Pourquoi voulons-nous "savoir" ? C'est ça la question. Pourquoi est-ce que je suis les liens vers "Jordan Peterson est-il chrétien" ? Je pense que c'est un Shibboleth, un raccourci, une étiquette, une catégorisation. En bref, c'est la pensée de groupe, dedans/dehors, nous/eux. Cela évite d'avoir à écouter ce qu'il dit et d'y réfléchir. S'il n'est pas "l'un des nôtres", nous pouvons simplement l'ignorer. Et s'il est l'un des nôtres, il n'a probablement rien de nouveau à dire non plus.

Aussi, pour les athées, s'il se "dévoilait" comme un "vrai" chrétien, il serait aussi radié.

Ironiquement, il s'agit d'une "simplification de la complexité des autres" dont il parle souvent...

Notez que je n'insinue pas qu'il esquive délibérément pour l'effet (bien que ce ne soit pas impossible). Il semble vraiment "pas décidé" au sujet de l'historicité de la mort et de la résurrection de Jésus. J'avoue que je soupçonne qu'il remet à plus tard la résolution de cette question dans son propre esprit, parce que le filon qu'il exploite actuellement est si fructueux.


(Note, depuis, j'ai trouvé une confirmation: s'il brise le suspense, il serait plus facile de l'ignorer. Aussi les gens n'écoutent pas les certitudes: C'est aussi la raison pour laquelle je laisse un pied dans le doute, présenter les gens avec des certitudes ne va pas fonctionner.)

Sa popularité soulève tant de questions, c'est fascinant.

Comme le dit Paul VanderKlay, comment se fait-il que Peterson a des salles de concert combles à 20 dollars le siège pour que les gens l'entendent parler de la Bible alors qu'il y a des églises qui parlent de la Bible toutes les semaines gratuitement, mais qui restent à moitié vides ?

Regardez ceci (pris dans les commentaires ici):  
"En tant que personne née en union soviétique, j'étais quelque peu athée et militante. J'ai supposé que la religion est un ensemble de comptes de fées manipulateurs, que c'est contre le bon sens et qu'elle empêche le progrès scientifique. Je n'arrivais pas à comprendre comment quelqu'un pourrait croire à de telles absurdités. Cependant, après avoir écouté Jordan Peterson, j'ai l'impression de mieux comprendre la religion, et je comprends qu'elle contient probablement beaucoup de sagesse cristallisée par de nombreuses générations de nos prédécesseurs, de sorte qu'elle ne devrait peut-être pas être facilement rejetée."

"J'ai été un fier agnostique toute ma vie, mais maintenant, à 55 ans, à travers Jordan Peterson, je me sens de plus en plus proche de devenir chrétien."
Les gens "viennent à la foi" par l'intermédiaire d'un type qui ne croit pas, ou ne croit pas vraiment, ou ne croit pas comme il faut, ou quelque chose comme ça. C'est bien ou mal ? D'autres commencent à se dire "chrétiens athées". Considérons-nous qu'il s'agit d'un cas de "par leur fruits, vous les connaîtrez" ? Ou est-ce plutôt "tout esprit qui ne reconnaît pas Jésus n'est pas de Dieu" ?

Ce que Peterson semble dire, c'est que les vérités fondamentales de la Bible sont "objectivement" vraies, d'après l'observation. Est-ce une hérésie, ou ne devrions-nous même pas être surpris ? Parce que "Toute vérité est la vérité de Dieu", etc..

Le christianisme a-t-il évolué le concept de Dieu parce qu'il reflète la nature fondamentale de la réalité, ou la réalité est-elle telle qu'elle est parce que Dieu l'a faite ? Je ne vois pas comment il est possible de distinguer la différence à partir de la simple observation. Mais, si vous êtes un pragmatique comme Peterson : "si ça marche, c'est que c'est vrai, ou suffisamment vrai".
Que signifie croire en Christ ? Une façon serait de dire : "Je considère la déclaration selon laquelle la crucifixion du Christ m'a racheté comme vraie"
Mais voici une autre façon : "Prenez votre croix et montez cette foutue colline".
C'est la bonne définition, en ce qui me concerne.
(https://youtu.be/B74WowudoFg?t=58m45s)
Maintenant, vous pouvez essayer de brandir "la grâce, pas les œuvres", mais ce qu'il dit frappe au coeur de la manière dont la "foi" est progressivement devenue "l'assentiment intellectuel à des propositions". Peterson dit, avec James : "Vous pouvez savoir ce que les gens croient vraiment par la façon dont ils agissent, et non par ce qu'ils disent".

Et on pourrait aller plus loin. Tu peux savoir ce que tu crois vraiment par la façon dont tu agis.

Curieux? Commencez ici (mais assurez-vous d'être assis confortablement auparavant !).
People find it frustrating that he "won't say" if he believes in a literal transcendent God, whether there is any metaphysical reality beyond the material, whether he believes in a real breathing crucified and resurrected Jesus.

When asked, he says that he doesn't like the question, because for one it's nobody's business, and for two, it's an attempt to box him in. I am becoming increasingly sympathetic to this stance.

In other places he has said "I live as if it were true", and "what you really believe is revealed by what you do, not what you say you believe". I don't want to conflate these two and infer that this is some hidden message and that yes, he's "one of us", because I think that's precisely the boxing in he's talking about.

Why do we want to "know"? That's the question. Why do I follow the links to "is Jordan Peterson a Christian?"? I think it's a Shibboleth, a shortcut, a label, a categorisation, a pigeon-hoping. In short it's groupthink, in/out, us/them. It saves having to actually listen to what he's saying and thinking about it. If he's not "one of us", we can just write him off. And if he is one of us, he's probably got nothing new to say either.

Also, for atheists, if he was to 'come out' as a 'real' Christian, he'd be persona non grata.

Ironically this is a natural "simplification of others" which he often mentions...

Note that I'm not implying that he is deliberately obfuscating for effect (though it's not impossible). He does genuinely seem to be 'on the fence' about the historicity of Jesus' death and resurrection. I admit that I suspect that he may be putting off the resolution of that question in his own mind because the seam he is currently mining is so fruitful.

(Note, I've since found some confirmation: if he breaks the suspense, he'll be easier to ignore. Also People don't listen to certainty: That's also why I leave one foot in doubt, presenting people with certainty is not going to work.)

His popularity throws up so many questions, it's fascinating.

As Paul VanderKlay says, how come Peterson is selling out concert halls at 20 dollars a seat for people to hear him talk about the Bible when there are churches talking about the Bible every week for free, but which remain half empty?

Look at these (from the comments here):  
"As a person born in soviet union I was somewhat militant atheist in my views. I assumed that religion is a bunch of manipulative fairy tails, that it is against common sense, and prevents scientific progress. I could not understand how anyone can believe in such nonsense. However, after listening to Jordan Peterson, I feel I understand religion better, and I understand that it probably does have a lot of wisdom in it crystallized by many generations of our predecessors, so maybe it should not be easily dismissed."

"I have been a proud agnostic for all my life, but now at 55, through Jordan Peterson I feel myself moving closer and closer to becoming a christian."
People are 'coming to faith' through a guy who ostensibly doesn't believe, or doesn't really believe, or doesn't believe right, or something. Is that good, or bad? Other people are calling themselves "atheist Christians". Do we consider this a case of 'by your fruit you shall know them'? Or is it "every spirit that does not acknowledge Jesus is not from God"?

What Peterson seems to be saying is that the fundamental truths of the Bible are 'objectively' true, from observation. Is this heresy, or should we not even be surprised? Because "All truth is God's truth" etc.

Did Christianity evolve the concept of God because it reflects the fundamental nature of reality, or is reality the way it is because God made it? I don't see how it's possible to tell the difference from mere observation. But, if you are a pragmatist like Peterson: "if it works, it's true, or true enough".
What does it mean to believe in Christ? One way is to say: "I regard the statement that Christ's crucifixion redeemed me as true."
But here's another way: "Pick up your cross and walk up the god-damn hill".
That's the proper definition, as far as I'm concerned.
(https://youtu.be/B74WowudoFg?t=58m45s)
Now you can try waving your wobbly "grace not works" stick at that, but it really bites hard into the way that 'faith' has progressively become 'intellectual assent to propositions'. Peterson says, with James: "you can tell what people really believe by how they act, not by what they say".

And you can take it further. You can tell what you really believe by how you act.

Interested? Start here (but make sure you're sitting comfortably first!).




2 comments yet :

Александра Ли said...
This comment has been removed by the author.
Александра Ли said...

Hi! Sorry for stupid question, how you managed to do a blog in two languages? I cannot find this option in Blogger :( Thank you in advance!